Black Screen

2011-2012
14 photographies
Dimensions : 120x70 cm, 90x52cm, 65x35 cm
Tirage d'après fichier numérique sur papier Hannemühle Rag Baryta

Black Screen pourrait être le négatif de Solo : scènes que l’on découvre comme on ouvre une porte secrète en s’habituant au noir. Une pile d’assiettes, des planches, un lit irradient d’une luminosité extrême - dans la lignée des Glasstypes de 1999. La facture photographique sert de matière première à une image mentale.
Corinne Mercadier joue, d’une série à l’autre, sur un statut instable des objets : oscillant entre le trouvé, le fabriqué et le virtuel, ils entraînent le spectateur -sûr de rien- dans une perception subjective des espaces, des personnages et des actions. Une radicale étrangeté demeure, qui s’apparente à la précision de certains souvenirs de rêve.